Catégories

Panier  

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Panier Commander

Katam Agrandir

Katam

Sachet de 100 g de pure poudre de katam (buxus dioica)

Origine: Yémen

Le katam (buxus dioica) est traditionnellement utilisé par les musulmans pour teindre les cheveux. Comme l\'indigo, c\'est un colorant bleu que l\'on utilise associé au henné ou au sidr pour  colorer les cheveux en brun ou en noir. Certain(e)s trouvent qu\'il tient mieux que l\'indigo.

Plus de détails

73

7,00 €

On peut  mélanger le katam au henné, au cassia ou au sidr et obtenir ainsi toute une gamme de couleurs allant du blond au brun. Il ne faut pas l\'utiliser pur sur cheveux blancs car il les colorerait en bleu délavé

Le katam a une odeur moins forte que l\'indigo. L\'indigo a une odeur qui provoque des migraines ou nausées à certaines personnes.

La texture de \"mon\" indigo donne un mélange plus onctueux et plus faclle à appliquer et à rincer que le katam.

Mes tests ont montré que le katam donnait une couleur plus foncée avec un ajout de 1/5 de sidr alors que l\'ajout de sidr dans l\'indigo donne une couleur plus claire.

Conseils d\'utilisation

Katam et indigo se préparent au dernier moment avec de l’eau chaude, du thé, une tisane de plantes (sauge, ortie, romarin, ...) ou du café. A priori, ils n\'apprécient pas les liquides acides (mais avec le yaourt, ça va !) et prennent moins bien sur les cheveux qui ont des restes d\'huiles ou de silicones. En cas de doute, il vaut mieux faire un shampoing avant de l\'appliquer voire même un shampoing clarifiant s\'il a toujours du mal à prendre. On peut faire un shampoing clarifiant maison en mélangeant une cc de bicarbonate et un peu de shampoing. Il faut appliquer l\'indigo tout de suite après l\'avoir préparé car il commence à perdre son pouvoir colorant au bout d\'1H30. 

Quelques idées de mélange:

- pour une couleur \"châtain cuivré\" : 50 % d\'indigo ou de katam, 40 % de henné et 10 % d\'une poudre soin au choix. La couleur sera plus cuivrée sur les cheveux plus clairs. 

- pour une couleur \"noisette\" : 55 % d\'indigo ou de katam, 35 % de henné et 10 % d\'une poudre soin au choix. 

- pour une couleur \"marron foncé\" : 60 % d\'indigo ou de katam (2 ou 3) 30 % de henné et 10 % d\'une poudre soin au choix. Sur cheveux blancs et blonds clairs, il faudra faire une première étape au henné avant de poser le mélange \"marron foncé\". (technique du deux étapes). On peut éviter la première étape sur cheveux blancs en posant ce mélange tous les 15 jours. Préparer ce mélange avec une infusion bicarbonatée de campêche permet d\'obtenir une couleur plus foncée avec des reflets acajous.

- pour une couleur noire: 75 % d\'indigo ou de katam,  20 % de henné et 5 % d\'une poudre soin au choix. Sur cheveux blancs et blonds clairs, il faudra faire une première étape au henné avant de poser ce mélange. (technique du deux étapes). Préparer ce mélange avec une infusion bicarbonatée de campêche permet d\'obtenir une couleur plus foncée avec des reflets acajous.

- pour une couleur noir corbeau: katam préparé avec une décoction bicarbonatée de campêche.

On met les poudres dans un saladier. Si on veut, on peut ajouter un yaourt pour l’hydratation mais pas d’huile ou d’après-shampoing qui pourraient gêner la prise. On verse ensuite le liquide très chaud mais pas bouillant (pas plus de 50 degrés) : eau chaude, thé, décoction de plantes (sauge, ortie, poudres colorantes, ...) . L\'infusion de campêche avec bicarbonate donne à l\'indigo une couleur beaucoup plus foncée et peut apporter des reflets violines. Par contre, la garance ne fait pas bon ménage avec l\\\'indigo. La quantité de liquide est approximativement 400 ml pour 100 g de poudres mais il vaut mieux faire au pif de façon à obtenir une crème onctueuse mais pas trop liquide non plus (genre crème au chocolat). On peut appliquer le mélange sur cheveux secs ou mouillés, ça dépend des goûts et ça n\'a pas une grande influence. Pour avoir une couleur bien foncée, il faut laisser le saladier dans un bain-marie chaud pendant l\'application. On applique le mélange raie par raie, d’abord sur les racines et ensuite si besoin sur les longueurs avec un pinceau spécial coloration avec un côté pour faire les raies et un pour appliquer le mélange. On emballe dans un plastique puis sous un bonnet (ou foulard). L’indigo se développe certes mieux à l’air libre mais comme pour le henné, le paramètre le plus important reste la chaleur. Je laissais toujours mon indigo sous plastique et j\'obtenais une couleur très foncée. Le plastique permet à l\'indigo de bien se plaquer sur les cheveux blancs. Le bonnet permet de maintenir au chaud. Tout accessoire permettant de chauffer le mélange par dessus le plastique et sous le bonnet permettra aussi d\'obtenir une couleur plus foncée (poches de gel chauffant, sèche-cheveux, bonnet chauffant, ...).

Les quantités à prévoir dépendent de la longueur et de l’épaisseur des cheveux. Pour faire seulement les racines, deux tasses peuvent suffire. Pour une coupe courte, il faudra probablement un sachet.  Pour des cheveux plus longs, deux sachets au moins seront nécessaires.

Temps de pose: plus le temps de pose est long et plus la couleur est foncée. Un temps de pose de deux heures est généralement suffisant. La couleur fonce beaucoup dans les heures qui suivent. Ne pas se fier à la couleur obtenue au rinçage. Un très long temps de pose favorise l\'appariton de reflets violines.

Si vous avez le cuir chevelu sensible, il vaut mieux ne pas garder votre mélange trop longtemps sur la tête (un temps de pose de deux heures étant dans ce cas un bon choix). Vous pouvez profiter du rinçage pour vous délasser dans un bon bain chaud et plonger vos cheveux sous l’eau si vos canalisations le permettent. La méthode du seau est aussi très efficace, économique en eau et elle évite les dépôts dans les canalisations. Il s’agit de rincer les cheveux au dessus d’un seau et de jeter le contenu du seau dans les toilettes ou, si vous habitez comme moi en pleine campagne, par la fenêtre !!! Je rince ainsi mes cheveux trois fois au dessus d’un seau avant de terminer au jet.

Je conseille de faire un shampoing au sidr après avoir rincé le mélange contenant de l’indigo ou du katam: cela permet de mieux enlever les résidus et le surplus et de prévenir d’éventuelles démangeaisons. Attention toutefois aux démangeaisons persistantes car elles peuvent provenir, ce qui est heureusement rare, d’une allergie au colorant du henné.

 A voir aussi :  le programme de Choupika...

3 autres produits dans la même catégorie :